L’université à Avignon

L’université d’Avignon est à la fois une des plus anciennes et une des plus récentes universités de France. Fédérant les écoles juridiques et théologiques qui existaient à Avignon dès le 13ème siècle, un Studium generale est fondé en 1303 par la bulle du Pape Boniface VIII et par la charte de Charles II d’Anjou, Roi de Sicile, Comte de Provence et Seigneur d’Avignon. Le Pape voulait « concurrencer » la Sorbonne, jugée trop dépendante du Roi de France, Philippe le Bel.

bulle

Bulle papale du 1er juillet 1303 érigeant le studium d’Avignon en studium generale

L’université se développe avec la présence des papes à Avignon (1309), rivalisant avec les universités de Montpellier et Aix-en-Provence, jusqu’à accueillir 17 000 étudiants. Le retour des papes à Rome (1378/1418) entraîne le déclin de l’université. Celle-ci centrée sur le droit perd de son prestige face aux jésuites et aux séminaires. À la Révolution française, la ville est annexée à la France et l’université supprimée comme toutes les universités françaises par le décret du 15 septembre 1793.

Il faut attendre 1963 pour qu’Avignon redevienne une ville universitaire par l’ouverture d’un Centre d’enseignement supérieur scientifique, suivie l’année suivante de celle d’un Centre d’enseignement supérieur littéraire, antennes des facultés des Lettres et des Sciences d’Aix-Marseille. En 1972, les deux Unités d’enseignement et de recherche sont fusionnées dans un centre universitaire.

Le 17 juillet 1984, le centre universitaire devient une  université de plein exercice sous le nom d’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse. À cette époque, trois UFR (Lettres et Sciences Humaines, Sciences Exactes et Naturelles, Sciences et Langages Appliqués) se partageaient 2000 étudiants (un peu plus de 7000 aujourd’hui). Le quatrième pôle, le juridique, sera issu de la création d’une faculté de droit, en 1991, en lieu et place d’une annexe de l’Université d’Aix Marseille ; l’IUT est créé en 1990.

En 1997, la rentrée universitaire se fait pour la première fois sur le nouveau site de l’ancien hôpital Sainte Marthe, fondé en 1354 et restauré pendant trois ans. Le bâtiment est ainsi classé dans sa majeure partie. Aujourd’hui, l’université se compose de deux campus. L’un est à l’intérieur des remparts (Hannah Arendt : 3 UFR, complexe omnisport, centre de formation continue) ; l’autre, sur le site d’Agroparc (Jean-Henri Fabre : UFR Sciences, pôle Agrosciences, IUT, Centre d’enseignement et de recherche en informatique).  Depuis février 2016, l’Université d’Avignon est associée  à l’Université d’Aix-Marseille avec l’Université de Toulon, l’École centrale de Marseille et l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence.